La terminologie du domaine funéraire

Publié le 28 juin 2020
La terminologie du domaine funéraire

Voici un outil pour comprendre plus facilement la terminologie du domaine funéraire. Les définitions ci-dessous vous permettront de faire des choix plus éclairés et d’utiliser des termes familiers lors de vos conversations avec des guides, des accompagnateurs ou des directeurs funéraires, car pour s’entendre, il faut parler le même langage.

Vocabulaire en ordre alphabétique

Aquamation: Procédé qui utilise l’eau et des sels minéraux pour disposer du corps d’une personne décédée. Ce processus dure plusieurs heures pendant lesquelles le corps est immergé et remué dans une solution alcaline à une température de 98 degrés Celsius. 

Arrangements préalables : Action de préparer, de choisir et de payer ses arrangements funéraires à l’avance.  Faire ses préarrangements funéraires.

Attestation de décès : Document prouvant le décès remis aux familles de personnes décédées par une institution funéraire, afin d’aviser le décès aux différents fournisseurs de biens ou de services avec lesquels la personne décédée faisait affaire. Ce document doit porter un sceau d’authentification et une signature pour être valide.

Avis de décès : Annonce du décès d’une personne, comportant le plus souvent certains éléments comme son nom et ses années de naissance et de décès, le lieu et la date du décès, les noms des parents et des personnes laissées dans le deuil ainsi que les coordonnées du lieu de rassemblement pour les condoléances et la cérémonie. L’avis de décès peut être publié en ligne par l’entreprise funéraire, créé et publié gratuitement par everhere.com et/ou affiché dans un média imprimé.

Bulletin de décès : Appelé SP-3 ou constat de décès, ce document permet d’identifier le défunt et autorise le transport vers l’équipement réfrigéré par un détenteur de permis de directeur funéraire.

Chapelle : Lieu de petite dimension servant aux rituels religieux.

Célébrant : Personne qui, grâce à une formation en théologie, en pastorale ou en rites de passage, peut concevoir un texte qui rend hommage à la personne défunte. Il suggère également des gestes, des musiques et des partages pour rendre la cérémonie unique et inoubliable.

Cendres humaines : Os broyés qui ont résisté à la chaleur de l’équipement de crémation. Composées surtout de carbone et de calcaire, elles constituent les restes d’un défunt.

Cercueil : Objet de bois ou de métal, drapé de satin ou de crêpe, destiné à recevoir le corps d’un défunt. Le cercueil peut être acheté pour une inhumation du corps ou loué pour le temps de l’exposition du corps avant la crémation. Si une crémation a lieu, le cercueil est brûlé avec le corps, produisant ainsi plus de gaz à effet de serre qu’une crémation normale.

Certificat de décès : Document officiel émis par le Directeur de l’état civil pour attester du décès d’une personne.

Cimetière : Lieu spécialement aménagé pour inhumer des corps ou des cendres humaines.

Columbarium : Édifice où l’on place et conserve des urnes funéraires dans des niches vitrées ou non et où la famille peut avoir accès pour aller se recueillir auprès des cendres de leur proche décédé.

Condoléances : Visite, appel ou carte signifiant à la famille en deuil toute la sympathie d’une personne ou d’un groupe face au décès d’une personne chère. Une période de condoléances est généralement prévue pour accueillir parents et amis au salon funéraire avant l’hommage ou au lieu de culte avant les funérailles.

Constat de décès : Appelé SP-3 ou bulletin de décès, ce document permet d’identifier le défunt et autorise le transport vers l’équipement réfrigéré par un détenteur de permis de directeur de funérailles.

Corbillard : Voiture de luxe permettant, par son hayon arrière, de transporter un cercueil.

Coroner : Médecin, avocat ou notaire employé du Gouvernement pour découvrir les causes d’un décès survenu dans des circonstances violentes ou accidentelles ou encore pour établir l’identité d’une personne décédée.

Cortège : Groupe de personnes ou de voitures qui accompagnent un défunt vers son dernier repos.

Crémation : Service de disposition de cadavres par le feu ou par tout autre procédé chimique ou physique. La crémation par le feu est la plus populaire. Le corps inanimé est placé dans un contenant de crémation puis introduit dans l’équipement de crémation à une température trè élevée qui brûle les tissus et permettent l’évaporation des liquides, ne laissant que les os fragilisés qui seront ensuite broyés dans un appareil spécialisé. L’équipement de crémation est un four munis de systèmes antipollution et ne peut contenir qu’un seul corps à la fois. 

Crémation directe : Terme qui signifie que seule la crémation est demandée par la famille d’un défunt. C’est le service de base complet lorsque la famille ne désire pas d’urne ni que la maison funéraire organise une exposition du corps ou des cendres ni de funérailles ou de cérémonie. Aussi appelée : la simple crémation.  

Crématorium : Édifice abritant un équipement de crémation.

Crypte : Espace construit, enterré ou non, servant à recevoir le corps de défunts.

Curateur : Adulte responsable qui veille à gérer les biens et à assurer la protection physique d’une personne en perte d’autonomie. Il existe des curatelles privées gérées par un mandataire désigné et la curatelle publique, administrée par l’État.

Déclaration de décès : Document qui doit être complété et signé par une personne certifiée par un détenteur de permis de Directeur de funérailles du ministère de la Santé et des Services sociaux afin de déclarer le décès d’une personne auprès du Directeur de l’état civil, selon les règles en vigueur dans chaque province et dans chaque pays. Suite à cette déclaration, un certificat de décès est remis à la famille.

Défunt : Être humain ayant cessé de vivre.

Dépouille : Cadavre. Corps mort, sans vie.

Dernières volontés : Façon simple et gratuite de formuler vos derniers souhaits, pour qu’ils soient respectés. 

Deuil : Période qui suit une perte. Le mot est généralement associé à la mort d’un être cher décédé.

Dispersion des cendres : Mode de disposition finale des cendres d’un défunt en pleine nature, que ce soit sur terre, dans l’air ou dans l’eau. La plantation d’un arbre est une autre forme de dispersion. Link Différentes façons originales de disposer des cendres

Directeur funéraire : Personne responsable des déclarations de décès à l’état civil ainsi que de l’application des lois et règlements visant les services funéraires. Cette personne veille à l’organisation de funérailles religieuses ou de cérémonies laïques. Elle ouvre le cortège funèbre et dirige les porteurs s’il y a lieu.

Dons In Memoriam : Sommes d’argent remises à des oeuvres caritatives à la mémoire d’une personne décédée.

Embaumement : Technique qui remplace le sang d’une personne décédée par un composé de formaldéhyde, un produit chimique très polluant qui permet de redonner au corps une apparence presque naturelle tout en empêchant la prolifération bactérienne. Les produits utilisés pour l’embaumement empêchent temporairement la dégradation du corps.

Enfeu : Voir Crypte.

Eulogie : Éloge funèbre, hommage à une personne défunte.

Enterrement : Mise en terre du corps ou des cendres d’une personne décédée.

Épitaphe : Inscription sur un monument funéraire.

Événement hommage : Hommage organisé hors d’un lieu funéraire qui vise à tenir un rituel laïque ou religieux qui honore les mérites et relate les bons souvenirs liés à la personne défunte. Il s’agit d’un rassemblement des parents et amis qui viennent témoigner leur sympathie à la famille immédiate. Il se doit d’être à l’image de l’être cher disparu. Il peut être d’une grande simplicité, faire référence à ses passions, à ses accomplissements ou à tout autre élément caractéristique. C’est une célébration de la vie qui peut être privé ou public. 

Exhumation : Action de retirer un défunt du tombeau, de sortir de terre ce qui y était enfoui.

Exposition d’un corps : Permet aux familles de voir le corps de leur être cher, grâce à des installations et des pratiques de thanatopraxie qui ralentissent la dégradation du cadavre.

Funérailles : Service religieux dans un lieu de culte visant à bénir un défunt et à permettre à la communauté de se recueillir et de prier pour son salut.

Funérarium : Établissement où sont transportés les corps des défunts et où l’on se réunit avant la cérémonie pour l’exposition du corps.

Guide certifié Funerago : Personne de coeur qui souhaite se dévouer pour accompagner des familles dans le deuil et les aider à organiser un hommage significatif. Il a reçu une formation et a réussi un examen traitant de tous les aspects reliés aux formalités légales et administratives, aux démarches à entreprendre et aux possibilités quant à l’événement-hommage et à la disposition finale des cendres. 

Héritier : Personne désignée par testament ou par son lien de parenté avec une personne défunte pour hériter de ses biens, en tout ou en partie. 

Hommage : Cérémonie publique ou privée qui rappelle l’importance qu’une personne décédée avait pour ses proches en soulignant les principaux aspects de son parcours de vie, de sa personnalité et de ses valeurs. Voir Événement.

Hôte : Personne formée en gestion d’événement qui veille à monter et démonter le lieu de rassemblement et qui s’assure du bon déroulement de tout ce qui a été prévu pour l’occasion.

Incinération : Action de réduire en cendre, de détruire par le feu, de brûler. Terme généralement utilisé pour décrire le fait de détruire les déchets par le feu.

Inhumation : Mise en terre d’un corps ou de ses cendres. Enterrer. 

Jardins éternels : Cimetières écologiques dotés d’un fond d’entretien perpétuel permettant de préserver le lieu et les plantations d’arbres ou de fleurs sur des cendres humaines. Ils sont naturels et écoresponsables.

Liquidateur : Personne désignée par testament ou lors d’un conseil de famille pour administrer, liquider et distribuer les avoirs d’une personne décédée.

Lot : Parcelle de terrain réservée dans un cimetière, servant à recevoir le corps ou les cendres des membres de la famille qui a payé l’espace et l’entretien de cette concession.

Maison funéraire : Lieu détenu par une entreprise funéraire et qui offre des salons où les corps et les cendres peuvent être exposés.

Mandat d’inaptitude : Document préparé par un notaire qui prévoit qui sera responsable de veiller au bien-être d’une personne et de gérer ses biens si elle devenait inapte à le faire.

Mausolée : Monument funéraire de grande dimension, généralement somptueux, érigé en mémoire d’une ou de plusieurs personnes défuntes.

Monument funéraire : Voir Pierre tombale.

Morgue : Local réfrigéré à 4 degrés Celsius et muni de l’équipement requis pour recevoir et conserver le corps de personnes défuntes.

Notice nécrologique : Avis de décès publié en ligne et/ou dans un ou plusieurs médias imprimés.

Nécrologie : Rubrique d’un journal ou site Internet qui publie des avis de décès.

Niche : Espace simple ou multiple, vitré ou non, dans un columbarium intérieur ou extérieur.

Obsèques : Cérémonie funèbre traditionnelle. Autre nom pour désigner funérailles.

Pierre de mémoire : Pierre naturelle utilisée pour identifier l’emplacement de la totalité ou d’une partie des cendres du défunt, localisé dans un jardin éternel ou un endroit écologique.

Pierre tombale : Construction élevée sur une sépulture faite de pierre, de marbre ou de métal qui indique l’emplacement d’une tombe.

Pompes funèbres : Organisation des obsèques d’une personne défunte. Ce terme est tombé en désuétude au Canada.

Porteur : Personne qui porte le cercueil ou l’urne.

Préarrangement : Action de préparer, de choisir et de payer ses arrangements funéraires à l’avance.  

Prestation de la Régie des rentes : Montant de 2500$ ou moins octroyé au payeur des frais funéraires ou aux héritiers par la Régie des rentes du Québec au moment du décès d’une personne qui a cotisé, par son travail, à la caisse de retraite de l’État.

Preuve de décès : Document prouvant le décès comme celui remis aux familles de personnes décédées par le centre hospitalier, la maison de soins palliatifs, le Coroner ou la personne certifiée par un détenteur de permis, afin d’aviser le décès aux différents fournisseurs de biens ou de services avec lesquels la personne décédée faisait affaire. Ce document doit porter un sceau d’authentification et une signature pour être valide.

Rapatriement : Action de ramener une dépouille mortelle ou les cendres d’une personne décédée dans son pays d’origine.

Registre : Support dans lequel sont enregistrées des informations qu’il est essentiel de conserver pendant une période prédéterminée.

Reliquaire : Petit contenant dans lequel sont conservées une partie des cendres d’une personne défunte. Il peut s’agir d’une réplique miniature de l’urne cinéraire, d’un petit coffret de métal noble, d’un objet creux fait de verre, de marbre, de pierre ou autre. Les formes et les modèles peuvent varier à l’infini.

Salon funéraire : Pièce spécialement conçue pour permettre un rassemblement autour du corps ou des cendres d’une personne défunte.

Sépulture : Inhumation du corps ou des cendres d’une personne décédée. Souvent utilisé pour décrire le lieu de cette mise en terre.

Services funéraires : Ensemble des services requis lors du décès d’une personne. Il est question de transport du cadavre, des déclarations de décès, de la tenue des registres, de l’embaumement ou de la crémation du corps, de l’exposition du corps et/ou des cendres, de la participation de personnel spécialisé et de la fourniture des biens requis. Il est aussi question de responsabilité civile par rapport aux services rendus.

Signets : Cartes de mémoire qui ont la taille et la forme de signets et qui reproduisent la photo d’une personne défunte, certaines informations comme sa date de naissance et de décès et portent une image et des textes qui correspondent à un ou plusieurs aspects des valeurs, des préférences ou un hommage à la personne disparue. 

Simple crémation : La crémation seulement est demandée par la famille d’un défunt. La simple crémation inclut généralement le service de transport du corps, de la crémation, de la déclaration de décès, de la publication d’un avis de décès et l’urne de base. 

SP-3 : Voir Bulletin de décès ou Constat de décès.

Stèle : Voir Pierre tombale.

Testament : Document, généralement notarié, qui exprime les dernières volontés d’une personne ainsi que la répartition de ses biens au moment de son décès. Link un Testament et un pré-arrangement ça ne fait pas mourir

Thanatologue : Personne qui a reçu la formation requise pour établir les documents légaux et recevoir les familles au décès afin de définir le mode de disposition du corps de la personne défunte. Ce terme peut s’appliquer au propriétaire d’une entreprise funéraire autant qu’à ses directeurs ou conseillers funéraires.

Thanatopracteur : Personne spécialement formée pour pratiquer des embaumements et rendre, autant que possible, une apparence naturelle à une personne défunte. Appelé aussi embaumeur.

Tombe : Fosse où on enterre un mort; monument funéraire qui recouvre la fosse. Aller se recueillir sur la tombe de quelqu’un.

Tombeau : Monument ou petit édifice servant de sépulture.

Transporteur : Personne ayant les qualifications pour effectuer le transport d’un cadavre vers l’endroit désiré.

Tuteur : Personne qui veille sur un mineur ou un majeur inapte et le représente dans toute action à portée juridique ou financière.

Urne cinéaire : Voir urne funéraire.

Urne funéraire : Contenant de bois, de métal, de céramique, de bronze, de verre, de marbre, de granite ou de matériaux biodégradables dans lequel sont déposées les cendres d’une personne défunte. Doit avoir une capacité minimale de 160 pc 2 pour contenir les cendres de quelqu’un. Idéalement, cette capacité devrait être de 200 pc 2.